L’Asile-colis est un nouveau concept, qui consiste à insérer votre campagne publicitaire sur des sites partenaires ciblés, afin d’être sûr de toucher la clientèle-phare de votre produit et de nouveaux prospects en devenir. Cet outil permet de traverser ainsi la ligne de livraison, sans se faire éjecter.

Le cheval de Troie pour livrer son message publicitaire

L’investissement budgétaire d’une campagne publicitaire peut être déficitaire, si l’on considère dans le calcul prévisionnel, la perte qu’il engendre, parce qu’une grosse partie de l’envoi du message sera bloquée par les différents systèmes de sécurité, comme les spams ou les ad blockeurs. La navigation privée permet ces dispositifs, ce qui limite la possibilité d’atteindre sa cible. Pour pallier cette censure, il suffit de choisir un intermédiaire, qui se charge d’acheminer à bon port votre affiche, par le biais d’un cheval de Troie. Ce procédé s’appelle le marketing suivi de colis. Ce cheval est un site allié, axé sur votre thématique, qui officie comme écran de fumée.

Les sites partenaires chez Asile-Colis

Ces sociétés-écrans sont de véritables associés, jouant leur rôle en toute conscience, puisqu’ils se proposent eux-mêmes, en tant que tels. Dans votre demande de campagne publicitaire, vous choisissez le ou les coéquipiers appropriés, dont la majorité a pignon sur rue. C’est alors, une réservation de million d’asile-colis sur plus de 100 sociétés, qui vont se diffuser sur une période déterminée par vos soins. Grâce à cette collaboration, vous êtes certain d’atteindre votre cible dans son ensemble.

Les avantages d’Asile-Colis

C’est 100 % « délivrable » et vous n’avez pas de frais d’envoi. Vous avez affaire à de vrais acheteurs, qui visitent le site qui offre l’asile à votre campagne. Le système est léger à mettre en place, il suffit de créer votre flyer, de l’imprimer et de le livrer sur le site qui accueille. Vous êtes sûr de ne pas trouver vos concurrents sur ceux-ci et les chiffres démontrent qu’un message délivré de la sorte, atteint en moyenne, trois personnes par foyer.