Connaître ses forces et ses faiblesses, ou avoir une conscience de soi, est l’une des compétences en leadership les plus critiquées alors qui est considérée comme le plus important  facteurs succès en leadership. Lorsqu’il s’agit d’évaluer la façon dont nous communiquons avec les autres, la plupart d’entre nous, ont des angles morts. Nous avons tendance à nous évaluer nous-mêmes en fonction de nos bonnes intentions, tandis que d’autres nous évaluent sur ce qu’ils voient et entendent réellement.

Afin de réduire l’écart entre notre perception de nous-mêmes et celle des autres, nous avons besoin d’un retour d’information. Selon les gourou de la gestion, « les commentaires sont le petit-déjeuner des champions ». Malheureusement, pour les managers, surtout les cadres supérieurs, la spontanéité de la réponse est rare. Si vous voulez vraiment de la réponse,quand vous auriez du feed-back, écoutez, taisez-vous et dites : « Merci. »

1. Faites une évaluation à 360

Les évaluations à 360 sont des sondages, souvent administrés par une tierce partie moyennant des frais. Ces évaluations demandent à votre patron, à vos collègues et à vos employés d’évaluer votre comportement ou vos compétences tout en formulant  des commentaires à ce sujet. Bien que certains rapports nécessité d’explications, il est généralement préférable de demander à un entraîneur certifié pour vous aider à trier les résultats.

2. Essayez la technique « Dix à dix »

Commencez par identifier quelque chose que vous souhaitez améliorer, par exemple diriger une réunion, déléguer, écouter ou mener une conversation en tête-à-tête. Puis, à la fin dâune interaction avec une personne (cela ne prend que quelques minutes), posez-vous la question suivante: « Sur une échelle de un à dix, comment évalueriez-vous mes capacités dâécoute? ». Si câest moins de dix, demandez à la question de suivi, « Que devrais-je faire pour que vous me notiez dix ? »

3. Demandez à un recruteur

Les bons recruteurs gagnent rapidement leur vie en évaluant les candidats. Ils peuvent jeter un coup d’oeil à votre curriculum vitae et, après 15 minutes d’appel téléphonique, se faire une idée assez précise de vos forces et de vos faiblesses. Vous devez leur demander une évaluation objective, constructive et honnête. Encore une fois, écoutez, taisez-vous et dites : « Merci. »

4. Essayez « FeedForward »

Une alternative à la technique de dix à dix :au lieu de demander des exemples de comportement passé, vous demandez des conseils sur la manière d’être plus efficace à l’avenir. Les gens seront beaucoup plus à l’aise avec cela, mais vous obtenez les mêmes informations constructives.

5. Regardez-vous en vidéo

Il s’agit d’une bonne façon d’obtenir des commentaires sur vos compétences en matière de présentation. C’était une façon terrifiante d’apprendre à connaître soi-même, bien qu’à l’ère de YouTube, on s’habitue peut-être à se voir à la caméra. C’est encore mieux si vous avez un entraîneur ou un formateur qui vous surveille et vous donne des conseils. Si vous avez la peau dure, invitez un groupe d’amis et sortez le pop-corne et la bière.

6. Suivez un cours de leadership

De nombreux cours de leadership comprennent une sorte de réponse sur l’évaluation. Plusieurs incluent une combinaison d’évaluation à 360, de personnalité et de commentaires des participants et de l’instructeur.

7. Faites une évaluation de personnalité validée et fiable

Vous allez faire une évaluation de personnalité avec l’aide de quelqu’un d’autres pour la fiabilité de l’interprétation des résultats.

8. Les entretiens d’embauche

Encore une fois, comme pour obtenir les commentaires d’un recruteur, vous devez vraiment poser des questions de façon agréable et assurez-vous d’écouter, de garder la bouche fermée et de dire « Merci ». Même si vous ne cherchez pas d’emploi, c’est une bonne idée de passer un entretien pratique de temps en temps.

9. Posez cette question à votre patron

« Non pas que je parte n’importe où, mais si vous deviez me remplacer, que rechercheriez-vous chez le candidat idéal ? » Celui-ci est un peu risqué, car vous ne voulez pas donner d’idées à votre patron, mais si vous avez beaucoup de confiance, vous pouvez le retirer.

10. Demandez à des adolescents

Nous avons gardé celui-ci pour la fin, parce que c’est le genre de feed-back le plus brutal de tous ! C’est seulement pour les plus courageux et ceux qui ont la peau dure.